backgroundbackground

ROCK'N GAUME

L'ACTU ROCK EN PROVINCE DE LUXEMBOURG

HOME > BLOG > DOUR 2015 - LINE UP DU JOUR 2

Vidéos

prev next

BLOG

21/06/15

DOUR 2015 - LINE UP DU JOUR 2

>

BEAUCOUP DE COUPS DE COEUR, DANS TOUTES LES DIRECTIONS POUR LA SECONDE JOURNÉE DU FESTIVAL. DOUR 2015, LE DÉCRYPTAGE, ÉPISODE 2.

Cashmere Cat, electro minimaliste, flirtant parfois avec le downtempo avait fait un passage à Dour remarqué par tous les amateurs du genre, en 2013. Le norvégien remettra le couvert en cette seconde journée.

Pratiquement à l'opposé du spectre musical se trouvent A Place to Bury Strangers. Prestations intenses, à l'image de leur musique qui n'accepte aucune concession, sorte de raz de marrée sonore à se prendre impérativement en pleine face. On oscille, avec le trio, entre noise dévastatrice, post-punk et rock psychédélique. Premier passage de la bande à Oliver Ackermann sur la pleine de la machine à feu et coup de coeur annoncé.

Changement de registre avec les Young Fathers, trio écossais, récemment auréolé du respectable Mercury Prize. Du hip-hop inventif sur fond de sonorités electro. Au rayon hip hop épinglons encore 2 français, Lomepal et Demi Portion, instru lechées et rigueur mathématique pour l'un, textes engagés et flow enragé pour le second. A découvrir d'urgence du côté de la Boombox.

Les américano-néo-zélandais d'Unknown Mortal Orchestra seront également de la partie. Multi-Love, le troisième album du groupe, difficilement qualifiable, lo-fi, constitué de sonorités bizarres, issues notamment des vieux synthés, bidouillés et reprogrammés par le groupe, sera à découvrir du coté de la Petite Maison Dans La Prairie.

Au rayons belge, on épinglera les Recorders. Deux ans après leur premier passage au Festival de Dour, un album méticuleusement enregistré par le maitre Tony Hoffer, il est temps de venir gouter à nouveau au pop-rock aérien des bruxellois.

Il y a bien d'autres choses à découvrir dans l'affiche pléthorique de cette seconde journée et nous vous invitons à le faire, par ici

author

Posté par Loïc Warin