backgroundbackground

HOME > ARTISTES > V > V.R.P. (FR)

BIO

n 1988 les débuts des VRP se font dans la rue. Devant leurs déguisements (complets trop courts, maquillage à l'excès) et leur musique mêlée au théâtre de rue, les passants s'arrêtent fascinés devant cinq étranges personnages : Fabrice, Stéphane, Marc, Gilbert et Gilberd.



Leur reprise d'Alexandrie Alexandra de Claude François connait un certain succès. Devant le succès prévisible de la chanson, les VRP s'en détachent pour mettre en avant leurs propres textes (loufoques à souhait) et sortent leur premier album en 1989. Leurs textes reflètent leur état d'esprit, passablement fou. Aucun parti pris ni engagement à part peut être pour la langue française (toutes leurs chansons sont en français, sauf trois).



Les VRP côtoient les grands du rock alternatif de l'époque : Mano Negra, Wampas, Satellites et collaborent avec d'autres pour écrire les chansons Stellamentable avec Sttellla, La misère des voix vulgaires avec Gina et les Pires, Sidney avec les Babylon Fighters. L'année 1990 marque la sortie de leur second album. Les VRP passent alors à l'Olympia puis entament une série de voyages à travers l'Europe puis le Japon, le Canada, le Sénégal. Leur succès auprès du public est de plus en plus important. Ils sont de tous les festivals et remplissent les grandes salles aux côtés de la Mano Negra ou Noir Désir.



Leur dernier album, Vacances Prolongées (sorti en 1992) annonce la couleur. Les VRP décident alors de se saborder au sommet de leur gloire pour ne pas s'institutionaliser et se perdre. Un beau soir de 1993, au Zénith de Montpellier, lors de Etats Généraux du Rock, ils font leurs adieux à la scène par un concert destroy où ils jettent leurs instruments au public , scellant ainsi leur carrière astéroïde à travers le paysage musical français du début des années 1990.



On les retrouvera dans les années 90 dans plusieurs groupes du paysage musical français, notamment les Nonnes Troppo
vrp.gif

ARCHIVE: CONCERTS

4me Nuits de la Musique, le samedi 18/05/1991 (Salle des Franciscains - Marche-en-Famenne)